Pas de commentaire

Covalem accélère son développement grâce au crowdfunding immobilier

vendre son bien immobilier

Le Groupe immobilier aixois Covalem a réalisé un premier semestre 2019 soutenu (CA +15%) grâce au crowdfunding immobilier. Cette nouvelle source de financement lui a en effet permis de mettre en œuvre rapidement sa nouvelle stratégie de développement.

La division : une activité gourmande en fonds propres

COVALEM opère sur l’axe Aix-Marseille et sa région depuis maintenant 20 ans. Le groupe s’est spécialisé dans la division de grandes propriétés qui répondent mal aux attentes des acquéreurs (trop grandes, trop chères) ; et leur revente à la découpe par lots. Pendant longtemps, le groupe a opéré en tant que prestataire de services pour des propriétaires vendeurs.

En 2018, Sébastien Jouët, président de COVALEM, décide de changer de modèle économique. COVALEM propose désormais à ses clients d’acheter directement leurs biens ; elle réalise ensuite, pour son compte, l’opération de division vente. Permettant ainsi au propriétaire de vendre son bien immobilier facilement et rapidement.

La division vente

Cette stratégie d’acquisition, bien qu’en partie financée par crédit bancaire, nécessite une immobilisation importante de fonds propres. Pour ne pas être freiné dans son développement, COVALEM fait alors le choix d’emprunter ces fonds propres sur la plateforme de crowdfunding immobilier Immocratie.

2 levées de fonds en 2018

Chaque acquisition réalisée par le groupe nécessite l’apport et l’immobilisation de fonds propres entre 50K et 100K euros. Ces fonds ne sont récupérés qu’après la revente de tous les lots divisés, soit généralement 12 mois après l’acquisition. Les fonds propres n’étant pas une ressource inépuisable, le nombre d’opérations menées simultanément est donc limité. Pour contourner ce frein, COVALEM initie en mai 2018 une première levée de fonds (100K €) pour financer une opération à Ventabren. Puis une deuxième en juillet 2018 (140K€) pour financer 2 autres opérations. « Ces levées de fonds propres ont permis à COVALEM de saisir ces opportunités, sans quoi nous n’aurions pu réaliser ces opérations », commente Sébastien Jouët. « Opérations aujourd’hui terminées et qui ont dégagé une marge moyenne de 25% ».

Les fonds propres empruntés sur immocratie ont été remboursés en 2019 aux quelques 108 particuliers qui avaient souscrit aux obligations émises par COVALEM au taux de 12% par an.

COVALEM, une référence sur immocratie

Avec 2 sorties positives sur immocratie, COVALEM dispose désormais d’un important capital confiance auprès de la communauté d’investisseurs. D’autant que la plateforme est spécialisée dans le financement de projets de division revente (55% des projets financés). « Les investisseurs d’immocratie ont facilement adhéré au concept développé par COVALEM car ils sont familiers de ce type d’opérations » indique Mowgli FRERE, fondateur d’immocratie.

D’ici fin 2019, COVALEM prévoit de faire appel à nouveau aux investisseurs d’immocratie pour un montant plus élevé que les fois précédentes et sur une durée plus longue.

Comments (0)