Pas de commentaire

La résilience de l’investissement résidentiel : le cas du crowdfunding immobilier

crowdfunding immobilier

Malgré la pandémie, les Français continuent d’investir dans l’immobilier résidentiel. Un actif d’usage, qui a du sens. Le succès de la collecte organisée, en plein confinement, par notre groupe COVALEM sur la plateforme de crowdfunding Immocratie en atteste.

Une valeur refuge d’excellence

crowdfunding immobilierLa pandémie n’a pas freiné l’appétence des particuliers pour la pierre. Malgré le contexte anxiogène lié au Covid-19 et au confinement, ils sont toujours actifs sur les plateformes françaises de crowdfunding 100 % immobilier.

Un paradoxe ? Certainement pas. Les Français sont toujours en capacité d’épargne et souhaitent la protéger de tout danger potentiel. À cet égard, l’immobilier est un actif à long terme, moins volatil que tout autre produit présent sur les marchés financiers. Il est plus apte à encaisser les crises.

L’histoire récente (crise des subprimes de 2008…) nous l’a déjà prouvé. Il est donc logique que les particuliers investissent dans la pierre, la valeur refuge par excellence.

Un investissement porteur de sens

Dans cette période tourmentée, l’immobilier résidentiel est fortement plébiscité par les investisseurs. Il s’agit d’un actif d’usage, dont l’utilité est incontestable quelle que soit la conjoncture. La production de logements appartient à l’économie réelle et est porteuse de sens. Rappelons que le marché immobilier français actuel est structurellement déséquilibré à cause d’une offre en logements toujours inférieure aux besoins. Alors qu’il avait été prévu de construire 500 000 logements par an, force est de constater un rythme de mises en chantier peu soutenu, surtout dans les villes, où les besoins de logements sont les plus criants.

Une levée de fonds réussie

Le crowdfunding immobilier répond donc à la demande des investisseurs éclairés et initiés. À condition, toutefois, que les opérations soient pertinentes et le risque maîtrisé. L’opération proposée par notre groupe COVALEM sur la plateforme de crowdfunding immobilier Immocratie durant la 2ème semaine de confinement, a coché ces deux cases et bien plus encore. Le succès a donc été au rendez-vous.

Il s’agissait, pour notre première souscription depuis le confinement, de financer l’acquisition d’une parcelle de terrain à Marseille en vue de réaliser un lotissement de 11 villas individuelles. Pour financer en partie cette opération, nous avons sollicité notre partenaire Immocratie afin de lever 430 000 € de fonds propres, rémunérés à un taux annualisé de 11,5% nets de frais, pendant 18 mois.

Par prudence, nous avons avancé la souscription de 2 semaines sur le planning initial pour disposer de plus de temps, en cas de frilosité des investisseurs. Il s’agissait de notre première souscription depuis le confinement, et nous avions eu quelques appels d’investisseurs inquiets.

Un succès similaire à la précédente levée de fonds avant Covid-19

La souscription a été ouverte le lundi 23 mars à midi, durant la deuxième semaine de confinement, avec un dispositif de communication classique réalisée par la plateforme. Le suspense n’a pas duré longtemps : la souscription a été bouclée en moins de 4 minutes ! Soit aussi vite que notre précédente souscription avant Covid-19, d’un montant de 200 000 €.
Ces deux levées de fonds réussies confortent la légitimité de nos opérations auprès des investisseurs.

Sébastien JOUËT, fondateur et dirigeant

 

COVALEM est un groupe immobilier aixois, qui opère sur l’axe Aix-Marseille depuis 20 ans, et plus récemment sur la région de Montpellier. Le groupe est spécialisé dans l’achat de grandes maisons individuelles qui répondent mal aux attentes des acquéreurs (trop grandes, trop chères) et leur revente en plusieurs logements.