Aucun commentaire

MaPrimeRénov’ : un grand succès en 2021, l’objectif des 500 000 biens rénovés sera dépassé

MaPrimeRénov'

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ est venue remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). C’est une aide à la rénovation énergétique de votre bien immobilier qui est calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique des travaux. Face à un succès grandissant, le gouvernement a récemment décidé d’augmenter le budget de MaPrimeRenov’ de 750 millions d’euros ; son montant pour 2021 est ainsi passé de 1,7 à 2,4 milliards d’euros.

MaPrimeRénov’, quels travaux et pour qui ?

MaPrimeRénov’ est accessible aux copropriétés pour des travaux dans les parties communes ainsi qu’à l’ensemble des propriétaires. Elle est accordée suivant des barèmes quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. La prime permet de financer les travaux d’isolation, de ventilation, de chauffage ou d’audit énergétique de votre bien immobilier. Seule obligation, les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement).

MaPrimeRénov'

Le montant de la prime est forfaitaire. Il est calculé en fonction des revenus du foyer et du gain écologique permis par les travaux. En moyenne, les primes s’élèvent à 2 715 euros et couvrent, pour les ménages les plus modestes, jusqu’à 90% des travaux.

Il s’agit ainsi d’un dispositif particulièrement intéressant pour les actuels ou futurs propriétaires souhaitant rénover leur bien ou pour l’achat d’un bien à rénover (représentant souvent un investissement particulièrement rentable). COVALEM est par ailleurs spécialisé dans la revente de biens à rénover. Vous pouvez en savoir plus grâce à notre article dédié : https://www.covalem.fr/acheter-renover-et-valoriser/

Un succès spectaculaire en 2021.

En milieu d’année déjà plus de 300 000 dossiers avait été déposés pour bénéficier de la nouvelle aide à la rénovation énergétique. Une augmentation fulgurante comparée aux 200 000 dossiers déposés en 2020. Sur l’ensemble de l’année, les chiffres pourraient être deux fois plus importants qu’initialement prévus.

Une nouvelle très positivement reçue par le ministère du logement. C’est pourquoi dès le premier semestre, face au succès du dispositif et afin que chacun puisse en bénéficier sans restriction de budget pour ses travaux d’isolation ou de chauffage, Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, a annoncé l’augmentation du budget 2021 de MaPrimeRenov’, espérant ainsi arriver à un record de 800 000 dossiers déposés à la fin de l’année. Avec environ 10% dossiers rejetés, l’objectif des 500.000 primes distribuées sera non seulement atteint mais surement largement dépassé.